Signer avec bébé, quel intérêt ?

Signer avec bébé, quel intérêt ?

La communication gestuelle avec bébé est une communication particulière : il ne s’agit pas de remplacer la parole mais plutôt d’accompagner bébé au développement de son langage. De nombreuses études ont été menée aux États-Unis pour déterminer l’importance des signes chez l’enfant dès le plus jeune âge, lorsqu’il n’a pas encore la verbalisation.

Comment signer avec bébé ?

La base évidemment, c’est la langue des signes (LSF ici en France, car il faut savoir que chaque pays possède sa propre langue des signes). Seulement il est vraiment inutile de signer chaque mot dans une phrase ! L’idée est vraiment que bébé puisse reproduire les gestes, donc on parlera plutôt de signer un concept au lieu d’un mot. Il faut aller à l’essentiel : un signe par phrase suffit amplement. De plus, les signes conventionnels seront souvent détournés et deviendront des gestes propres à l’enfant. 

Cinq points sont à retenir

  • Il y a tout d’abord une période d’observation. Plus tôt on va commencer à signer, plus vite bébé assimilera les gestes et les reproduira.
  • Il faut faire le lien entre le concept, le mot et le signe.
  • Bébé mémorise et s’approprie les signes.
  • Avant de prononcer le mot, bébé peut le signer.
  • Lorsqu’il est en capacité de verbaliser, bébé ne signe plus !

Signer : les idées reçues

Beaucoup pensent que si on commence à signer avec bébé, l’acquisition de la parole sera retardée. Or comme dit un peu plus haut, même si la langue des signes est une langue officielle à part entière (depuis 2005 seulement !), il s’agit avant tout d’un outil  d’accompagnement, pour aider les enfants à s’exprimer avant qu’ils ne puissent le faire avec la parole. 
Il a été prouvé qu’un enfant qui communique peut ainsi exprimer ses besoins, de ce fait la réponse du parent est beaucoup plus facile et les enfants pleurent moins pour rien.

Les avantages de signer avec bébé

Signer donne un sentiment de sécurité à bébé il est plus à même de découvrir le monde (#bienveillance). Il s’approprie les signes à son rythme, et c’est un outil qu’on lui propose donc il est libre de s’en servir ou non. 
Pour signer, il faut se mettre à hauteur de l’enfant. En cherchant son regard, on cherche à capter son attention et cela favorise sa relation individuelle avec lui. 

Pourquoi signer ?

Quel parent ne s’est jamais retrouvé en difficulté face à son enfant en crise parce qu’il n’arrivait pas à se faire comprendre ?!

Signer, ça permet à l’enfant :

  • d’exprimer ses besoins, ses envies, ses goûts…,
  • d’être acteur dans l’échange, d’avoir une communication partagée,
  • de mieux comprendre son environnement, le sens des mots, et d’élargir son vocabulaire,
  • de bénéficier de moments d’individualité,
  • de développer sa motricité fine et globale,
  • d’enrichir la relation enfant/adulte : complicité, écoute, regard, attention, confiance…,
  • de disposer d’un outil pour exprimer ses émotions et ainsi s’apaiser. L’enfant se sent mieux compris et apaisé, il est reconnu comme un être à part entière : confiance en soi et estime de soi renforcées !

Signer, ça permet à l’adulte : 

  • d’apporter une réponse en adéquation avec les besoins exprimés par l’enfant,
  • de favoriser les échanges individuels, d’être à l’écoute,
  • d’accompagner l’enfant dans son besoin d’autonomie,
  • de le soutenir dans ses acquisitions langagières,
  • d’enrichir la relation,
  • de nommer et accueillir les émotions ressenties.

Main d'un bébé qui tient le doigt de son parent

J’ai eu la chance de pouvoir participer à une conférence tenue par Isabelle Cottenceau, fondatrice du label Éveil et Signes, en décembre dernier. Elle a mis à profit son expérience personnelle, en devenant animatrice et formatrice dans les structures de la petite enfance, pour développer cet outil et en faire profiter un maximum de monde. Elle a déjà écrit quelques ouvrages, son prochain sort dans quelques semaines, mais également des livrets d’initiation ou encore des jeux pour apprendre tout en s’amusant. 

Retrouvez Éveil et Signes sur les réseaux sociaux : 
FacebookInstagram

Je suis particulièrement touchée par cette cause parce que je suis moi-même maman d’une petite fille malentendante et c’est seulement aujourd’hui, maintenant qu’elle est appareillée, que je me rends compte de l’importance de la communication gestuelle. Elle a été diagnostiquée dès la naissance, mais sa perte auditive n’étant pas très/trop importante, elle ne porte des prothèses auditives que depuis ses 2 ans et demi, sur les conseils de notre ORL. Depuis, on se rend compte que les défauts de langage qu’elle avait étaient dus à ses troubles auditifs et que c’est certainement ce qui a induit de nombreux troubles du comportement. 
Quand je suis sortie de la conférence, je me suis dit que si les signes étaient si importants pour les enfants lambda, ils devaient être révolutionnaires pour les enfants malentendants voire sourds. J’aurais peut-être dû me pencher sur la question plus tôt, pour éviter de nombreux problèmes que je considérais comme caractériels, mais je ne regrette rien, j’ai beaucoup appris, et je me penche d’autant plus sur le sujet avec Baby L. pour éviter de reproduire les mêmes erreurs.

Quels sont les intérêts de signer avec bébé. Pour aider au développement de l'enfant, les signes sont importants.

(Visited 1 373 times, 3 visits today)

2 Commentaires

  1. 28 janvier 2019 / 10 h 44 min

    Bel article! J’aurai du signer avec mes enfants aussi! ça aurait été super pratique surtout que Bibou (2 ans) parle peu! Je l’aurai mieux compris!

    • Aurore
      Aurore
      Auteur
      4 février 2019 / 21 h 12 min

      Merci beaucoup Maud.
      Oui c’est ça. On sait que le dialogue est très important mais on ne prend pas le temps de dialoguer autrement qu’en parlant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.