Continuité pédagogique : comment on la gère ?

Kids : continuité pédagogique. Les activités et l'école à la maison

Dès qu’on a su qu’il n’y aurait pas plus d’école jusqu’à nouvel ordre, les directeurs d’école nous ont rassurés, du mieux qu’ils le pouvaient sur le fait qu’on allait mettre en place une continuité pédagogique pour garder le lien entre eux, les professeurs, et nous avec nos enfants. 

C’est une situation totalement inédite et chacun tâtonne un peu. Il est difficile de demander à des parents de devenir professeurs des écoles, du jour au lendemain : surtout qu’une bonne partie d’entre eux/nous est actuellement en télétravail. 
Le but de cette continuité pédagogique est de que les enfants ne perdent pas leurs acquis, ni même le rythme de l’école puisque ce ne sont pas les vacances, et qu’il est important de garder le niveau (d’autant plus qu’on ne sait pas combien de temps cette période va durer). 

>> Nos outils pédagogiques << 

On profite, No stress 

Alors pour commencer, on se dit que peu importe le temps que ça va durer, nous avons la chance d’être tous réunis, en bonne santé. Alors on suit les recommandations. Les enfants ne sont pas sortis depuis le dernier jour d’école : nous habitons dans un immeuble, il faut prendre l’ascenseur, ouvrir deux portes pour arriver à l’extérieur et il est très difficile de ne toucher à rien ! Les boutons de l’ascenseur, les boutons pour ouvrir les portes, les murs, les interrupteurs… bref nous ne prenons aucun risque ! 
Nous avons la chance d’avoir un balcon alors on en profite ! On y mange, on y goûte après la sieste, on peut même y faire des activités (ça nous évite de tout salir à l’intérieur en plus !) alors on sort dès qu’il y a un rayon de soleil. 

Notre journée type

J’ai commencé par couper mon réveil. Ce ne sont pas les vacances, c’est vrai, mais les enfants se lèvent aux alentours de 8h30-9h, sachant qu’il n’y a pas d’heure à respecter, inutile de se lever plus tôt. En revanche, pour garder le rythme, on fait comme si on allait à l’école : petit déjeuner, toilette, habillage et direction la salle de classe le salon ! 

La maîtresse de Mlle L. (petite section) nous envoie chaque dimanche un petit planning d’activités à faire, le maître de Mr E. (CP) nous envoie chaque matin d’école quelques exercices. Certains se plaignent d’en avoir trop… pour le coup moi je dirais pas assez ! 
Autant pour Mlle L., c’est plus elle qui est demandeuse donc j’ajuste. Par contre pour le CP, je trouve que c’est vraiment peu et j’ajuste selon ses besoins/demandes. 
Je trouve que 2 à 3 heures par jour c’est pas mal ! On n’est pas à l’école, on prend le temps de faire les choses. Si je vois qu’ils sont fatigués, ou qu’ils en ont marre : on arrête et on reprend soit l’après-midi, soit le lendemain. 

Matin

– Je (ou Papa) leur lis un livre/une histoire (à tous les 3). Chacun participe à sa façon : les plus grands décrivent les images, on apprend du nouveau vocabulaire. C’est aussi important pour Mlle L. qui n’a pas non plus ses séances d’orthophoniste, et pour Baby L. pour qui on n’a pas encore de certitude sur son niveau d’audition. 
– Ensuite on commence à travailler pendant que Baby L. dessine. 
– En fonction de l’heure à laquelle on a commencé, on fait une petite activité manuelle : peinture, pâte à sel, pâte à modeler.
– Vers 11h-11h30 on arrête. Je vais préparer le repas et leur laisse du temps libre pour jouer. 

>> La surdité : vivre avec un handicap << 

Après-midi

– Après le repas, Baby L. va à la sieste et les grands et moi préparons le goûter.
– On reprend le travail vers 14h pour environ 1h. 
– Puis on fait/ils font un jeu de société, des puzzles, jeu de construction, etc…
– Lorsque Baby L. se lève de la sieste, tout le monde goûte.
– Enfin, on finit par une activité manuelle (si elle n’a pas été faite le matin).

>> Nos parfaits cookies << 

Entre temps, on écoute beaucoup de musique, on danse beaucoup aussi. On essaie de leur faire des parcours de motricité dans l’appartement (RDV sur Instagram, vous n’allez pas le regretter), on fait également des exercices de relaxation/yoga, pour qu’ils puissent continuer une activité physique. 

Les activités de la petite section

On parle énormément, dès le matin : le jour de la semaine, la météo du jour. On compte beaucoup : tout est prétexte à le faire. Lorsqu’on met la table : je lui demande combien de cuillères/fourchettes/assiettes… elle doit sortir. Mais ça c’est quelque chose que je fais depuis toujours : sur le frigo, il y a des lettres de l’alphabet, des chiffres, des photos avec les prénoms écrits en script et en lettres cursives. Ça leur permet de poser des questions, d’être curieux. Ce sont vraiment des choses que l’on peut mettre en place tout au long de la journée.  

Pour ce qui est des activités pures, il y a de l’écriture : les notions de vertical/horizontal, et donc le traçage de lignes, la découverte des formes, des couleurs, l’association des deux, le coloriage…
Initiation à la lecture : reconnaître l’initiale de son prénom, puis toutes les autres lettres. Reconnaître son prénom parmi plusieurs.
En fin de petite section, les enfants doivent savoir compter et dénombrer jusqu’à 3, donc on travaille aussi sur cette partie là par de la manipulation (pâte à modeler, graines à compter…).

Mlle L. fait les activités de la maîtresse assez rapidement. Je lui en ajoute, et les adapte selon son niveau (à sa demande) : écriture des chiffres et des lettres, coloriages codés…

Les activités du CP

En une semaine, je n’ai reçu qu’une fiche de son et deux fiches de travail. Les autres choses ne sont que de petits exercices et honnêtement, en une heure c’est bouclé. Personnellement j’ai l’impression que ce n’est pas suffisant, en tout cas pas pour mon enfant.
Chaque jour, en plus des exercices de base, je donne à Mr E. des problèmes à faire, des additions et soustractions. Je lui fais lire des petits livres qu’on lui achète régulièrement (des collections top pour les CP) : il en lit plus ou moins selon son envie. Je lui pose des questions pour vérifier sa compréhension. On peut ainsi découvrir de nouveaux mots (apprendre leur orthographe, leur signification) et travailler sur l’écriture puisque je lui fais ensuite écrire ces mêmes mots pour qu’il les mémorise. 

>> Nos supports pour travailler <<

Jusque là tout allait bien et on arrivait bien à gérer à deux. Papa est à la maison depuis le début mais ne travaillait pas. À partir de lundi, il reprend en télétravail donc il va falloir gérer à la fois les grands et la petite ET ne pas faire trop de bruit parce que ses horaires ne sont pas modifiables et il sera enfermé dans notre chambre 7h par jour !

Kids : continuité pédagogique. Les activités et l'école à la maison

Comment vous vous en sortez vous ? 
Un planning spécial ?

(Visited 7 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.